Le rêve brisé des aborigènes

1070016_10201745648102127_1243859225_n-845x386

.

 » En 1951, Jacques et Betty Villeminot se sont rendus dans les zones désertiques du centre de l’Australie. Ils y ont rencontré et filmé des tribus aborigènes vivant leurs derniers souffles de liberté. Ces hommes, des chasseurs cueilleurs, n’étaient pas encore marqués par la société de consommation occidentale. De cette expérience exceptionnelle, le couple d’aventuriers, pionniers dans le cinéma ethnographique, a tiré une vision du monde radicalement différente de celle qu’ils connaissaient. Dans cette région du monde, ces aborigènes étaient marqués par une absence totale de sentiment matérialiste ainsi que par un mysticisme absolu. »

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s