Le paradis perdu des îles Trobriand

france-5-trobriand

 » Betty et Jacques Villeminot sont connus dans le monde entier pour la qualité de leurs recherches sur le terrain. Ce couple d’ethnologues aventuriers a côtoyé les indigènes des îles Trobriand, au large de la Nouvelle-Guinée. L’archipel Trobriand compte 12 000 habitants. En 1966, Betty et Jacques ont étudié leurs rites et leur culture et ont découvert un art de vivre paisible. Les enfants sont responsabilisés tôt, les jeunes bénéficient d’une réelle liberté sexuelle jusqu’au mariage. Dans cette société, les magiciens jouent un rôle important, tant pour la pêche que les fêtes ou les maladies. L’arrivée des missionnaires européens, puis la tutelle du gouvernement australien à la fin des années 60, ont fragilisé cette société basée sur le partage.  »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s