Le vole des terres Indigènes

10561827_700792683332747_6859835876410144703_n

 » Les communautés traditionnelles abandonnent ou vendent rarement volontairement les ressources dont elles dépendent, tant qu’elles n’ont pas été détruites. Elles ne permettent pas non plus volontairement l’altération de leurs terres dans le but d’extraire d’autres ressources — or, pétrole, etc. Il s’ensuit que ceux qui veulent ces ressources feront ce qu’ils peuvent pour détruire ces communautés traditionnelles. « 

Extrait de  » Ce qui ne va pas avec la civilisation ( Derrick Jensen )  » pour lire le texte en entier cliquez ici : http://partage-le.com/2015/03/ce-qui-ne-va-pas-avec-la-civilisation-derrick-jensen/

Au cours des cent dernières années, la presque totalité du territoire guarani a été spoliée et transformée en vastes étendues arides pour faire place à des ranchs de bétail, des champs de soja et des plantations de canne à sucre. La plupart des Guarani sont à présent entassés dans de minuscules réserves ou vivent dans des campements sordides au bord de routes très fréquentées.

http://www.survivalfrance.org/galeries/bresil#4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s