Selon les chamans toltèques, il y a deux sortes d’hommes sur terre

10702028_732597726818909_4561188068882443039_n

Selon les chamans toltèques, il y a deux sortes d’hommes sur terre : ceux qui prennent le temps de s’interroger sur les gens et sur le sens de l’univers et de se demander qui ils sont et ce qu’ils font là, des hommes que les réponses toutes faites proposées par la société dans laquelle ils vivent ne satisfont pas et qui vont faire de ces deux questions le fondement d’une vie nouvelle, imprégnée d’un irrésistible parfum de liberté. Et puis il a les autres, ceux qui, riches ou pauvres, cultivés ou non se seront très tôt laissés hypnotiser par le brouhaha, les nécessités et les mirages de la vie quotidienne au point de ne jamais trouver le temps de se poser ce genre de questions, les trouvant inutiles ou même absurdes, une attitude et un choix que les chamans appellent « succomber à l’hypnose socialitaire ».

Aventuriers de l’esprit, les premiers, s’ils persévèrent ont une chance de devenir les créateur de leur vie, portés par l’énergie du mystère de l’existence parce qu’ils l’auront regardé en face et accepté. Les seconds vivront le plus souvent dans le conformisme de leur époque, serviteurs du système en place, tournant  le dos à l’inexpliqué et, par là, à eux-mêmes.

Le monde est en effet le miroir que chaque individu perçoit, une projection de soi, un processus circulaire que les chamans appellent « l’anneau de pouvoir ».

Comme le miroir, le monde ne nous renvoie que la représentation qu’en fabriquent nos perceptions personnelles, nos croyances et nos humeurs. Le vrai pouvoir de changer les choses se découvre et s’exerce à l’intérieur de soi, sur l’intérieur de soi.

 

Tous les psychothérapeutes dignes de ce nom et tous les chamans pratiquant la guérison spirituelle depuis de longues années sont amenés un jour ou l’autre à se demander pourquoi il est si difficile pour l’être humain de changer des croyances ou des comportements qui sont pourtant, à l’évidence, la cause de tant de souffrances, de mal-être et même de graves maladies. Mais il leur suffit de se rappeler combien de mémoires ancestrales, prénatales familiales, éducatives et socialitaires ont façonné leur personnalité pour avoir la réponse : l’homme est littéralement et jusqu’au plus profond de ses cellules infiltré de programmations d’ordre karmique, culturel et affectif qui sont autant d’obstacles à tout changement.

Travailler sur soi devient ainsi le seul espoir pour l’homme de se libérer et de devenir celui que, tout au fond de lui, son nagual lui murmure qu’il peut-être. Il est bien placé pour cela puisqu’en lui résident tous les changements et les potentiels créatifs de l’univers !

« L’homme ne naît pas libre mais il est libre de se libérer ».

 

C’est donc pour lui à la fois une chance extraordinaire d’en avoir un jour le désir et sa plus grande responsabilité.

Les sages taoïstes désignent le travail sur soi par l’expression « chevaucher le tigre ». Le tigre représente à leurs yeux cette force irrépressible qui fait mourir et renaître en permanence tous les êtres.

En travaillant sur soi, on ose affronter au lieu de fuir, on bondit sur son dos, on l’enfourche et on se fond dans sa force pour mieux orienter celle-ci pendant que s’éveille peu à peu la conscience de notre identité avec lui.

Auteur : Paul Degryse

http://radioeveil.com/selon-les-chamans-tolteques-les-8000-tambours-sacres/#

, , , , , , ,

  1. #1 par netenkena le 20 février 2016 - 2 h 39 min

    Magnifique texte. Je vois que l’auteur de ce texte est nommé, mais pas l’auteur de la peinture que l’on voit, Il serait bien qu’il soit nommé aussi. Juan Carlos Taminchi

    J'aime

    • #2 par Uma le 22 février 2016 - 21 h 32 min

      Merci pour l’auteur de la peinture = )

      J'aime

    • #3 par Jacqmin Thaddee le 7 mars 2016 - 13 h 26 min

      Pour moi, il y a l Homme et l Être Humain.Le singe quelque peu évolué,……., et l Humain.
      Le singe doit avoir un certain rendement pour ce permettre de vivre et peut-être d évoluer.
      L Humain à qui il est demandé d Être.

      J'aime

  2. #4 par Ver Eecke le 21 février 2016 - 8 h 35 min

    Magnifique que du bonheur de vous lire au réveil. Merci

    J'aime

  3. #5 par bluemoontoulon le 21 février 2016 - 9 h 04 min

    A reblogué ceci sur Les lunes bleu du Varet a ajouté:
    L’homme ne naît pas libre mais il est libre de se libérer

    J'aime

  4. #6 par Damerval - Wachter le 24 février 2016 - 0 h 34 min

    JE SUIS D ‘ ACCORD TEXTE MAGNIFIQUE

    J'aime

  5. #7 par TOURABI YASMINE le 3 mars 2016 - 13 h 41 min

    « Succomber a l hypnose socialitaire » c’est exactement ce qui se passe’ malheureusement. Superbe texte très riche à lire et à relire et s en imprégner. Merci pour ce partage

    J'aime

  6. #8 par Pianet Claude Marie le 6 mars 2016 - 9 h 51 min

    Réflexion et Action ! Tout de suite !

    J'aime

  7. #9 par Véronique Moreau le 7 mars 2016 - 14 h 57 min

    Un texte qui embaume notre âme ! . Comme il y a tres tres longtemps , il n’est pas entendu et écouté pour le quotidien ! Mais dans nos coeurs  » si , bien sûr  » ….

    J'aime

  8. #10 par meryem ozdemir le 28 mars 2016 - 16 h 17 min

    Et maintenant on bêles comme des moutons !

    J'aime

  9. #11 par Michel Duchaine le 18 juillet 2016 - 18 h 40 min

    A reblogué ceci sur Michelduchaine.

    J'aime

  10. #12 par clemensart brigitte le 19 juillet 2016 - 21 h 16 min

    c’est intéressant mais ça fait un peu les «  »bons et les méchants »et je suppose que les gens qui commentent se sentent du bon côté!!!!!

    J'aime

  11. #13 par Dcembre le 23 juillet 2016 - 18 h 37 min

    Je me demande…si l’homme ne nait pas libre, se libérer est-il une bonne chose? Libre ou non, de toute façon, on meurt alors, ça change quoi?

    J'aime

  12. #14 par Carole Larose le 23 juillet 2016 - 19 h 35 min

    23 juillet.
    Chaman très beau texte si vrai.Je me vois dans ceux qui cherchent depuis toujours et qui ne laisser jamais tomber sa vie!

    J'aime

  13. #15 par bobbonjour le 27 juillet 2016 - 4 h 06 min

    http://www.univers.ch
    Pour toi futures
    Générations.

    J'aime

  14. #16 par TanKi le 10 septembre 2016 - 5 h 47 min

    Aucune source. D’où vient toute cette connaissance de la philosophie toltèque? Si vous avez un minimum de respect pour ces peuples anciens ne leur faites pas dire n’importe quoi. Y en a marre que le new-age déforme l’histoire à sa convenance. Enfin, c’est toujours ce qu’a fait l’occident en même temps, détruire le peu que l’on sait des autres cultures en parlant à leur place…

    J'aime

  15. #17 par Daniel le 24 octobre 2016 - 19 h 50 min

  16. #18 par mijo roland le 9 novembre 2016 - 11 h 03 min

    Un très beau texte à méditer…..

    J'aime

  17. #19 par edC le 27 juin 2017 - 17 h 33 min

    A reblogué ceci sur Expansion de Conscience.

    J'aime

  1. Selon les chamans toltèques, il y a deux sortes d’hommes sur terre – ledroitdevivredignement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :