La voie du Tao

.

Une française moine taoïste en Chine nous explique la philosophie et la spiritualité taoïste.  Qu’est-ce que le Qi pour les Chinois ? Est-ce l’énergie interne du corps, le souffle vital ? 

Dans le taoïsme, qu’est-ce qui relie la montagne, le temple et le corps humain ? Le taoïsme vénère la Nature. Il cherche l’union de celle-ci avec le corps humain. Ainsi dans ce temple, ou que l’on soit, on sent l’abondance du Qi qui émane du sol.

Aujourd’hui, scientifiquement, on parlerait de champs magnétiques. […] En vivant ici, nous absorbons l’union harmonieuse des Qi du Ciel et de la Terre : le Ciel, la Terre et l’Homme sont Un. L’Un c’est le Tao. Imprégnés de ce Qi, quelques exercices suffisent pour renforcer le flux vital. Médecine traditionnelle chinoise, exercices physiques, cultes des Immortels.

.

.

La voie des peuples Indiens d’Amérique

11101870_868089203269760_6440318856931886425_n

 » Il y a la voie de la tradition Lakota, et la voie des peuples Indiens d’Amérique.

C’est la voie qui comprend que les hommes n’ont pas le droit de détruire la terre, qu’il y a des forces bien au-delà de ce que peut saisir un esprit européen, et que les humains doivent être en harmonie avec l’équilibre naturel ou bien la nature se chargera d’éliminer la cause du déséquilibre.

Une domination disproportionnée des hommes – cette arrogance typiquement européenne qui les conduit à se croire au-dessus de toute chose – ne conduira qu’au chaos, et au final, à un grand réajustement qui remettra ces humains arrogants à leur place en leur faisant apprécier le vrai goût des choses concrètes, le goût des choses qu’ils ne contrôleront jamais. Alors, l’harmonie reviendra. […]

De par leurs traditions, les Indiens Américains se sont toujours efforcés d’être les meilleures personnes possibles. Une partie de ce processus, hier comme aujourd’hui, revient à rejeter l’enrichissement, et refuser la possession.

Le gain matériel est un signe de prestige faux et artificiel chez les peuples traditionnels, quand il est la «preuve que le système fonctionne» chez les européens. […]

Les Indiens d’Amérique ont essayé d’expliquer cela aux européens depuis des siècles, mais comme je l’ai dit plus tôt, ces derniers ont prouvé à maintes reprises qu’ils sont incapables d’écouter.

L’ordre naturel prévaudra, et les agresseurs disparaîtrons, de la même manière que les cerfs meurent quand ils brisent l’équilibre d’une région en la sur-peuplant. Ce n’est qu’une question de temps avant que ce que les Européens appellent une «catastrophe majeure globale» arrive. Il appartient aux Indiens d’Amérique comme à tout être de survivre.

Survivre voudra dire, essentiellement, résister. Résister, non pas pour faire un coup d’état ou prendre le pouvoir, mais résister parce qu’il est normal de refuser l’extermination.  »

Russell Means

* Texte en entier : http://partage-le.com/2015/05/le-marxisme-est-aussi-etranger-a-ma-culture-que-le-capitalisme-russell-means/
* Vidéo : https://www.facebook.com/160545324061760/videos/728203540629266/?pnref=story